Women on Earth
Connectez-vous !
e-Mail
Mot de passe OK
Se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?

Vous n'êtes pas inscrit ?

Create !

Bienvenue sur WE ! write

La tribune de Women on Earth.

Réflexions, opinions, témoignages, récits, poèmes, histoires personnelles, billets d'humeur ou d'humour... WE ! write est un espace de lecture et de publication pour toutes les femmes ouvertes d’esprit, curieuses et naturellement en... verve.

Parcourrez La Collection…

Publiez vos propres textes !

Anne Parisot
WE! write
Anne Parisot
Paris, France - française
Ses textes
brêve de scrabble 6

A sa dernière visite, j'avais fui. S'en était fini de sa serre acérée sur ma vie. Lui qui me mima si bien l'amour, me brima, me roua et m'éclopa pour toujours. Après avoir manqué me noyer sous les eaux j'eus le nez de chercher un abri en haute terre pour qu'enfin je dorme. La buée séchée de mes yeux le soleil inondait mon corps nu dans les foins coupés. Les cris à gorges fêlées de quelques jars me semblaient moins féroces que l'assaut répété (...)

brêve de scrabble 4

"- Et à quelle heure vêlera-t-elle? Il s'en tapait bien ton gitan sans le sou que tu filmas ou non la scène. Ce sang mêlé pur jus qui buvait l'eau du ru vivait sans luxe excepté peut-être un kir à la fermeture du manège. Après sa journée au rouet, sa femme d'une rare beauté, chevelure de henné, nourrit les bêtes et à présent endort les petits. - Vous citez Marx dans le texte, Monsieur le Danois, mais n'avez pas idée de la basse besogne ! (...)

Au vol

Cueillant tous vos signes infimes ou délicats je pêche à contre-courant les empreintes du temps et remonte sous le vent mes cinq sens Alors du fa dièse à l'éperluette je réinvente à chaque instant mon présent

Terra Incognita

Une chose est sûre, la position horizontale modifie la pensée. Immobile, le champ de vision rétréci, j'ouvre les yeux vers l'intérieur. Peut-être est-ce l'infirmité même passagère ou la douleur extrême qui au détour d'une expérience narcoleptique rend le voyage insaisissable. Inversement aux cris ou fracas environnants mon corps s'emplit de calme, s'enivre de reconnaissance et répare le mental à jamais sevré de la haine. Comme (...)

brêve de scrabble 5

Ton enquête piétinait. "Les 3 mages", comme tu avais surnommé cet escroc de haut vol touché du don d'ubiquité, t'avait encore échappé. C'est alors que tu échus chez sa maîtresse dont la chatte tigrée telle une ure en danger urina en rond à ton entrée. La femme revêche mixa le pistou et servit la soupe aux herbes. -" Vous puez le coq au navet ! trancha-t-elle le silence plombé de cette heure caniculaire. Belle entrée en matière. Navré, tu avais (...)

Poussière d'étoile (relié au collage éponyme)

Étoile filante vibre encore, trop tôt voilée à mes yeux blessés. Ta sortie m'éblouit, saigne mon coeur débile, si fragile, orpheline

brêve de scrabble 3

"- Ne niez pas très chère !… Je suis épatée de te voir l’élue de ce métayer prêt à t’avaler comme une miche craquante tout juste sortie du four… Je t’avoue que je m’en étonnai tout d’abord, il semblerait à tort. Enfin loin du fric où ta vertu lévita un temps puis galéra avant de s’étioler dans cette sombre histoire bossue entre toges et kiwis ! Personnellement ce coq surfait au gilet snob me déprima… Honni soit qui mal y pense, tu resp (...)

brêve de scrabble 2

Avec tes longs gants en pelure de saumon et tes bottes en naja, tu rafles tous les prix d'insolence et cependant tu mimes à merveille la légèreté. Je peux tabler sur ta tenue à chaque journée fériée, quand fidèle tu viens jouer ta partie de go avec l'infirme. Pour moi c'est un don, cette rencontre établie en secret quand tu descends du taxi. Mais la dernière fois, tu es partie, épuisée, entre deux vigiles délicats comme des tanks. Tu as ôté to (...)

brêve de scrabble 1

Quelques biques kurdes à l'orée du monde devisaient. Fan de luth, la plus avisée rusa, faisant fi des convenances, elle élimina jusqu'à la dernière goutte de miel. "- va remplir ces cuves d'eau au ru" dit-elle à ces agiles compagnes. Soeur lai, un genêt sous la hampe, un autre sous la tête, lui exposait une idée qui longtemps hanta son esprit : ouvrir un zoo d'étoiles ! Son joli minois frissonnait... - "Bien entendu les nazis ne sero (...)

cache-cash !

Échappée de mon asile cérébral je prends la fuite en habit de lumière recherchant mes couleurs... Clown, travesti, danseuse de corde, équilibriste, incognito, je rôde... Attention aux heures blanches qui dégueulent des gargouilles, un coeur à nu minaude Le hasard pour conduite, poisson-pilote éclectique, portée par la musique, rêve de rencontres multiples... Le frisson sous les ongles, randonneuse chaotique, me jouant des vertiges, (...)

temps suspendu

En n'attendant rien, je cueille les aiguilles qui détournent le temps Pendue dessus ma tête, l'ombre vacille, elle me guette, je resquille ! Je cherche une bouche de chaleur, un baiser sans rancoeur Mais qu'est-ce que je manigance, un instant, je balance, élégance ou arrogance, je poursuis mon errance... Tromper l'absence, maquiller sans complaisance l'innocence écartelée Un désir louche me bouffe et m'abandonne précaire dérive am (...)

haut et court

sans pendule ni mobile, pour jouer avec le temps, le suspendit...

MODÈLES VIVANTS, d'après une idée originale de G. Lagrille

Minérale Fossile d'un autre temps à mon être attaché la douleur passe sur mon corps Je fouille le passé ses pierres de misère et libère ma colère Corps de marbre, coeur de pierre tombeau où je me perds Guerre intime menée, fière comme un phare planté témoin de mes rires narguant mes peurs Ma vie n'a pour sens que celui d'être Je suis Animale Tu bondis sur ma vie je soupire, tu gémis Mon ventre se tend ton corps s'étire Gonflé (...)

La Collection
L'artiste au premier plan
WE! art

WE ! art
> Kismet Nakai
Inde

Le portrait en vue
WE! face

WE ! face
> Marie-Jo Samper
France

L'E ! go en tête
Avatar

E ! Go
> Anne Parisot
France

La créatrice en avant
WE! creation

WE ! creation
> Colette Billaud
France