Women on Earth
Connectez-vous !
e-Mail
Mot de passe OK
Se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?

Vous n'êtes pas inscrit ?

Create !

Bienvenue sur WE ! write

La tribune de Women on Earth.

Réflexions, opinions, témoignages, récits, poèmes, histoires personnelles, billets d'humeur ou d'humour... WE ! write est un espace de lecture et de publication pour toutes les femmes ouvertes d’esprit, curieuses et naturellement en... verve.

Parcourrez La Collection…

Publiez vos propres textes !

Cannelle Roumilhac
WE! write
Cannelle Roumilhac
Tours , France - Francaise
Ses textes
Etre celui ...

Tu es cette lubie, qui chaque nuits ravive mes insomnies. Tu es cet espoir, qui me donne le courage d\'affronter mes idées noires. Tu es cet instant, qui je voudrais prolonger éternellement. Tu es cette etincelle, qui chaque seconde me donne des ailes. Tu es pour moi tout ce que je n\'osais espérer, je veux t\'aimer comme jamais il ne m\'a été donner d\'aimer. J\'irais ceuillir la pluie, dans des arbres de rosée pour que celle ci irigue c (...)

Prise de vie

Un jour tu te réveil, et tu sais que les choses doivent changer. Dire stop, se délivrer, un jour la force naît. S\'extirper des filets de la déchéance, briser les chaines de la souffrance, abandonner les peines, la haine et les douleurs. Prendre consience. Arrêtez d\'errer, vivez ! La vie est trop courte pour vouloir la raccourcir, il faut profiter de chaque instants et chérir le présent, ne plus vivre avec son passé, et laissé venir le futur, sa (...)

Observation

Qui vivra vera ... Vera tu pour moi lorsque je ne serais plus là ? Seras tu mes yeux quand les miens se feront vieux ? Seras tu mes bras lorsque les miens seront las ? Tant de questions qui déchirent mon horizon, j\'avance dans le noir, condamnée à l\'errance de mes sens ... Je prie pour qu\'il nous reste un soir, pour que le temps arrête ça course de dément. Je voudrais vivre encore ces instants, mes dernières années je veux les passées à tes cô (...)

Avançons !

On vit a deux cent à l\'heure, on emmerde le malheur. On s\'aime comme des fou, sans ce soucier des loups, qui rodent autour de nous. On s\'attache et on voit pas le temps qui passe, jamais on ne se lasse. Tout s\'efface mais nous on laisse notre trace, nos marques et nos repères, notre route est faite, d\'embuche et de défaite, Mais on s\'en fou on le sait, on a les clés pour éviter Pour le meilleur et pour pire, on ira chérir l\'avenir, (...)

La rose

Elle brille de fierté rayonne de clarté Garde la tête haute Ne commet pas de faute Hélas, Son sourit n\'est qu\'un masque Une armure, une marque Elle fabrique sa confiance Pour sauver sa consience Elle enterre sa souffrance Pour préserver le silence Ses paroles semblent légères Pour tuer la misère, De ses sentiments.

La vie n\'a plus de limite

Pas la peine d\'epiloguer sur ce qui nous est arrivé, c\'est évident, tellement parfait. En un instant me voilà tienne, aujourd\'hui, demain, toujours... qu\'importe la distance, qu\'importe le lieu, nous avons l\'aisance de nous adapter au mieux.. Un jour suffit à rattraper toutes ces années. On s\'est cherché, sans ce trouver, gardant espoir, elle est venue notre heure de gloire ! Je t\'aimerais, comme tu ne peux croire, je te ferais voir (...)

\" Réquisitoire\", partie 2

Sous vos airs angéliques, vous n’êtes pas trompeur, je connais votre véritable visage, Cette pseudo clarté dont vos pensez irradier n\'est que le pur fruit de votre imagination, de près comme de loin, je sens le parfum de la mort et de la destruction vous coller à la peau, il vous ronge. S\'il vous faut choisir entre vivre et mourir, je choisirais pour vous, j\'irais moi même vous asséner le coup final. Ma haine peut paraître se confondre avec l (...)

\" Réquisitoire\", partie 1

‎\"De grâce, laissez nous vivre!\" Vous qui m\'avez voulue, assumez donc. Vous qui m\'avez détruite. Taisez vous donc. Vos paroles ont trop de fois portés leurs fruits, ont trop de fois atteint cette fragile cible qu\'était mon coeur, tant de facilité dans vos paroles pleines de lachetée. Votre douleur? Je n\'y crois guère. Souriez tant que vous y êtes, votre rictus, il sera bref. Oh enfance anéantie par l\'avis d\'autrui, comme je me régal (...)

La Collection
L'artiste au premier plan
WE! art

WE ! art
> Nadine ASTRUCH
France

Le portrait en vue
WE! face

WE ! face
> Giuseppina Arangino
Italie

L'E ! go en tête
Avatar

E ! Go
> isabelle
France

La créatrice en avant
WE! creation

WE ! creation
> Patricia Noblet
France