Women on Earth
Connectez-vous !
e-Mail
Mot de passe OK
Se souvenir de moi
Mot de passe oublié ?

Vous n'êtes pas inscrit ?

Create !

Bienvenue sur WE ! write

La tribune de Women on Earth.

Réflexions, opinions, témoignages, récits, poèmes, histoires personnelles, billets d'humeur ou d'humour... WE ! write est un espace de lecture et de publication pour toutes les femmes ouvertes d’esprit, curieuses et naturellement en... verve.

Parcourrez La Collection…

Publiez vos propres textes !

Tout lire...
WE! write
Anne Larue
Paris, France - Française

Récits
3. Ankh dormait

Ankh dormait enroulée dans une couverture rose parfaitement assortie au tapis de selle de son cheval. C’est à peu près tout ce qu’elle avait pu prendre au haras lors de son départ. La couverture était heureusement très chaude : douce à l’intérieur et cirée à l’extérieur. Sinon, tout son bagage se résumait à des couverts jetables en plastique, un petit bol également en plastique, où elle préparait ses herbes à la bouillie d’insectes pilés, sa bouteille en verre granité de jus d’orange vide sans bouchon dont l’étiquette était coulée dans de la résine, qui était un objet archéologique très précieux en plus d’être un ersatz de gourde et un souvenir personnel, et la lettre, bien sûr, qu’elle tenait jour et nuit serrée sur sa poitrine. Elle avait aussi quelques vêtements de couleur acide, sa gabardine vert vif ornée de gros boutons dorés, des chaussures ultrasolides et des sachets de thé en quantité – si seulement elle avait pu faire chauffer de l’eau !
– Maintenant, il faut qu’on aille pêcher, dit Holinshed avec, étrangement, une soudaine tristesse dans la voix. La rivière de Loïmaros est remplie de perches argentées. On ne la passera pas sans pêcher. Demain, nous pêcherons.
– Avec quoi ? répondit Ankh. Je n’ai ni fil ni hameçon.
– Demain y pourvoira, répondit le sage cheval. Pour hameçon tu prendras une épine d’arbre ; un bouton doré de ta gabardine servira d’appât, et nous trouverons bien un fil solide pour faire une ligne. Et maintenant, dors. Je crains de devoir traverser l’eau en barque. Il le faudra. Ce n’est pas de gaîté de cœur. Tant pis. C’est écrit. Et maintenant, dormons.
– On va traverser la rivière ?
– Le lac.
Holinshed se tut et poussa un soupir à fendre l’âme.
– Quel lac ?
– Le lac tout court, répondit le cheval d’une voix enrouée. Je ne me suis pas laissé dire que ce maudit lac avait le moindre nom.
Ankh ouvrit la bouche pour poser encore une question, puis la referma avec un léger bruit de bulle, telle une perche de la rivière de Loïmaros. Elle demeurait vaguement étonnée. Holinshed était d’un courage sans faille, et la partie de pêche annoncée, dans le Lac Tout Court, semblait bien anodine après tout ce qu’ils avaient vécu.

La Collection
L'artiste au premier plan
WE! art

WE ! art
> Nathalie Nouazé
France

Le portrait en vue
WE! face

WE ! face
> Christine Nicolino
France

L'E ! go en tête
Avatar

E ! Go
> Lauriane S
France

La créatrice en avant
WE! creation

WE ! creation
> Florence Croisier
France